Que 2019 t’apporte la Libération et le Joie du coeur. Qu’elle t’offre des rencontres favorables avec de véritables âmis, des réalisations rayonnantes et nourricières et mieux encore !!!

J’ai été touchée de constater l’intérêt qu’a provoqué la chanson Aux âmes citoyennes et j’en reparlerai plus tard.

Pour démarrer l’année je t’offre l’histoire de la rencontre que j’ai faite le soir du nouvel an et l’intériorisation qui a suivi.

Après un Noël familial et son cortège de réjouissances terrestres, j’ai passé le nouvel an dans une ambiance plus propice à l’intériorité et à la Joie sans objet. Une soirée dans un temple tibétain ! Un come-back  pour moi qui ait pratiqué assidûment le Zen pendant 15 ans! Et bien oui oui j’étais à la bonne place. Les larmes du lâcher-prise et de la gratitude ont roulé sur mes joues. J’ai reçu dans un joli sac, offert à chaque participant, des offrandes bénies par la méditation: gâteaux, bonbons, sandwich, fruits. 

Le lendemain, en mon coeur largement ouvert, j’ai senti le contact, la Présence du bouddha que je suis. Une partie de moi a de nouveau sa place, après que je l’ai reniée ! Bien sûr mon chemin spirituel des dernières années m’a permis d’évoluer, de monter ma fréquence vibratoire. La réconciliation avec  mon parcours bouddhiste fait résonner en moi une Tranquillité et une Liberté nouvelles.

Le puzzle de l’Être que je suis se complète et c’est ce que je souhaite à chacun. Je gagne en clarté, en simplicité et ma force  intérieure se déploie d’autant plus, c’est à dire la force du jaillissement de ma couleur, de ma vibration spécifique.

Ainsi, à l’issue de ce court séjour j’ai enregistré pour la première fois une “Résonance méditative” autour des paroles de la chanson Le monde nouveau.

J’ai le plaisir de t’offrir les deux premières strophes de cette “Résonance méditative”: “Tu peux danser lalala, lalala” “Tu peux chanter lalala lalalala” A écouter au calme. Elle te permettra de chanter  en retrouvant la fréquence que j’ai rapportée du temple.